Dur de se remettre en route et d'alimenter ce blog... 
Mais c'est sur l'insistance de Mlle Brindille qui me harcèle que je tente de vous donner des nouvelles d'ici.

On a enfin des prémices de printemps (soleil et températures douces) alors que ceux qui habitent le nord sont en ce moment sous la neige : hin, hin, hin (rire machiavélique), chacun son tour. Ici en Savoie, ras le bol de la neige. Dans le jardin on a cumulé plus de 130 cm dont un épisode neigeux en décembre de 75 cm en une fois.
Les plantes ont d'ailleurs bien souffert : quelques arbres ont eu des branches cassées par le poids de la neige (cerisiers, tamaris, genévrier, hibiscus et arbre de Judée), ma pergola qui supportait les kiwis s'est écroulée et je pense que quelques frileuses auront définitivement disparu de ce monde (paix à leur âme). Mais bon... d'après la météo on devrait ravoir de la neige.... (encore).

Alors pour occuper le temps je pense déjà jardin : les siestes, les apéros, les barbecues, les nettoyage de massifs (désherbage, taille et amendement), plantations, et travaux divers.
Que vais-je mettre dans mon potager que les enfants voudront bien manger sans faire une tête de 6 pieds de long ?!
Après quelques essais infructueux, évidemment, sinon ce ne serait pas drôle, je sais que je ne ferai plus de poivrons, aubergines (il fait trop frais), quant aux oignons et échalotes... z'ont été mangés par des limaces. Peut être que je vais me limiter à des tomates, courgettes, melons, et courges. Peut être aussi de la salade et des épinards. A réfléchir donc.
Les fruits abondent au jardin. On a de la rhubarbe, des kiwis (enfin jusqu'à cet hiver... va falloir nettoyer tout le bazar), des cassis, groseilles, caseilles, figues, prunes et 3 cerisiers qui ne donnent des cerises que pour les merles et qu'il va falloir tailler et traiter; je ne vais donc peut être que rajouter des fraisiers.
Rectificatif : il va falloir aussi planter les 3 arbres achetés chez botanic ce matin : 2 poiriers et 1 cerisier.

A part ça, le jardin a bien évolué par rapport à l'année d'achat de la maison il y a 2 ans (la maison aussi d'ailleurs, ce qui explique en partie mon desertage, ma desertitude desertion). De gros travaux ont été effectués, fini le jardin de mamie dont je parlais ici, mais ça, j'en ferai un article une autre fois (ou pas) si j'arrive à me motiver pour reprendre le chemin de la jardi-blogo !

Sur ce je vous laisse avec mes premiers perce-neige

DSC00521