Nous sommes toujours en 2012.
Après l'entrée on s'attaque à quelques massifs de plantes et à la pelouse. Malheureusement je n'ai pas beaucoup de photos à vous montrer.

Nous voici donc à l'élaboration de la pelouse. Pas évident de gratter une grande surface après un hiver car la neige et les enfants ont tassé le tout et nous avons une belle croûte qu'il faut casser. La terre est laissée nue un bon mois (technique du faux semis à voir ici si tu es une truffe comme moi ne connais pas encore). C'est long, c'est très long et encore heureux que Monsieur Muscari a aidé à retourner le terrain !!

pelouse

 

Malheureusement au jour d'aujourd'hui le gazon est tout mité : des trous partout, du pissenlit et autres adventices à la place du soi disant gazon. En plus avec la quantité de neige qui est tombée et qui a fondu on dirait une grosse éponge. Je suis un peu dégoûtée de son aspect au bout d'un an. J'hésite entre boucher les trous avec de nouvelles graines ou tout brûler au lance flamme ou lui filer un coup de fouet avec un engrais bio.

Quant aux massifs, quelques plantes viennent de mon ancien jardin, d'autres sont d'ici mais ont été déplacées (pour celles qui ont bien voulues survivre) et d'autres encore sont des petites nouvelles achetées chez botanic (surtout pour les vivaces).

Le massif entre l'entrée et la terrasse

IMG_5577bis


On y retrouve cerisier japonais, viburnum opulus, laurier tin, buis, spirée 'gold flame', pinus mugo mughus et lagerstroemia pour les arbustes. Des vivaces comme des heuchères (j'adore!!), vinca major, hellebore, graminées, iris, et des bulbes (tulipes, jacinthes, aulx d'ornement, narcisses) et sûrement d'autres que j'ai oubliées entre temps. Ah si, j'ai un rosier grimpant qui s'acharne à vouloir rester ici et que je risque de déplacer bientôt !!

Pour éviter la corvée de déherbage et d'arrosage et aussi pour boucher les trous des premières années, on a posé sur le sol de la pouzzolane. Oui je suis une feignasse et alors ?!
La pouzzolane est une roche volcanique basaltique poreuse, extrêmement drainante, et dont la forte teneur en matière minérale permet une longue durée de vie. Elle est idéale pour le paillage car elle permet de limiter le désherbage, et s'avère une excellente protection contre la sécheresse, en diminuant l'évaporation et en maintenant la fraîcheur, de plus elle protège le sol contre le froid. Son aspect, sa couleur et sa forme en font un élément décoratif dans le jardin.
Et je trouve que ça met particulièrement certains végétaux en valeur comme ceux aux teintes bleutées (surtout quand il pleut car la pouzzolane se fonce alors). J'ai trouvé des sacs chez botanic pour pas trop cher. A savoir que pour être quand même efficace, il faut au moins 2 à 3 cm d'épaisseur de paillis.

Le problème c'est que la plate bande est légèrement en pente et il va falloir récupérer les petits cailloux qui se sont fait la malle avec la neige, le chien et les gnomes !! Et j'ai laissé quelques mauvaises herbes prendre le dessus...bouh que je suis nulle en jardinage !!

D'autres massifs viennent compléter celui-ci mais point trop n'en faut, sinon je vais vite vous écoeurer !!