nous retrouvons Mlle Brindille et Muscari, toutes 2 jeunes apprenties loozeuses blondes jardinières qui, en direct live de leur blog, ont décidé, d'un commun accord (ouai 'fin c'est surtout Muscari qui a écrit, hein !), de lever le voile sur les parties sombres de leur jardin respectif (tu t'attendais à quoi ? Cochon va !).

Et oui, cher ami lecteur, dis toi bien que le jardin ce n'est pas que des jolies fleurs qui poussent en rang d'oignons, des limaces voraces inexistantes, des semis qui lèvent merveilleusement bien et un goût prononcé pour l'esthétique que même Stéphane Marie nous envie. Que nenni !

Ces 2 filles vous prouvent le contraire : malgré une surface de terrain tout à fait louable (c'est à dire moins de 300 m², 'scusez du peu, hem), il réside encore quelques points noirs dans leur jardin (là j'te trouve sympa Muscari dixit Mlle Brindille, moi je dirais plutôt que parmi mes points noirs j'ai quelques trucs mignons (que la plupart du temps je bine oups)). Que dis-je "points noirs"...parlons plutôt de verrue, pustule, bubon limite acné d'ado (mais si vous savez...celle qui ressemble à la pizza mozza/chorizo/bleu d'auvergne de dimanche soir que vous avez oubliée pendant 5 jours dans sa boite..)
(t'as oublié furoncle... j'crois que je vais vomir)

Bref, aujourd'hui ces 2 tordues filles ont les couilles l'audace de vous montrer à vous, chers lecteurs assoiffés d'horreur (on vous aura préviendu !) ce que peut ressembler un jardin du côté sombre !
Néanmoins, et pour ne pas paraître seules au monde et totalement nulles en jardinage (voire cas irrécupérable), Mlle Brindille et Muscari ont décidé qu'après avoir fait étalage de leur dépotoir, ce serait à votre tour, pour ceusses et celles qui veulent participer évidemment.
(Alors là Muscari, deux choses l'une ou il n'y a personne qui se manifeste (hypocrite va !) ou il n'y a personne qui se manifeste (ah ?) et on est en effet les seules quiches de la blogosphère)

Nous prévenons tout de suite chaque concurrent qu'il n'y aura rien à gagner, si ce n'est le total respect de la part des lecteurs trouillards (ou pas) et une bonne tranche de rigolitude (et une reconnaissance éternelle des dermatologues).
Par contre les conseils sont les bienvenus et surtout pour celles et ceux qui veulent nous envoyer des plantes, pots, terreau, graines bulbes (voire achat d'une nouvelle maison) nous pourrons vous laisser nos adresses.*MERCI*

Au programme pour ceux qui désirent participer :
- Vous ferez un billet sur votre site concernant votre "pustule", photos (entre 3 à 5 photos pour illustrer) à l'appui (il faut vraiment que ça fasse misèreux !) (t'inquiete, pas besoin de forcer je ne sais même pas quoi choisir !)
date limite du 1er billet : 1er juin
- Vous aurez jusqu'au mois d'octobre 2009 pour effectuer les travaux, aménagements et plantations pour que cette pustule n'en soit plus une. INTERDICTION formelle de se la jouer feignasse de base et de faire venir les paysagistes du coin, ni de dépenser 21358765 euros (et oui, on n'a pas tous le même budget, sinon ce serait trop facile !)
- votre 2ème billet traitant du sujet devra se faire 1ere quinzaine d'octobre 2009 avec un récap avant/après, billet mentionnant évidemment les différentes étapes permettant ainsi aux lecteurs de s'instruire grâce à vous ! Il faut bien que nous servions en plus l'humanité !
- Vous réaliserez un 3ème billet sur le sujet "j'ai une pustule dans mon jardin mais je me soigne" l'année prochaine à la date anniversaire du challenge (ou tout au moins dans ses eaux là) (en 2010 donc, t'as vu je suis) ! afin que tout le monde puisse voir l'évolution avant/après et que l'on puisse tous s'extasier avec des OHH et des AHHH que même Stéphane Marie nous jalousera.
(tu crois qu'on va s'en rappeler l'année prochaine ? l'est sympa c't'appart !)

Après ça, si SM (Stéphane Marie, hé, pas Sado Maso) veut nous embaucher dans son équipe c'est quand il veut (du moment qu'il ne faut pas coucher). [Mais, Mlle Brindille on peut pas dire ça sur un blog, non? ah si ??]

Alors kiké partant ?
Si vous souhaitez être de la fête, vous laisserez un commentaire sur le blog de l'une ou l'autre disant que vous participez au challenge avec un lien vers votre 1er billet décrivant votre propre horreur jardinesque.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Faites donc parti du grand musée des horreurs challenge :
"j'ai une pustule dans mon jardin mais je me soigne" !

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Et maintenant place à L'entrée de l'HORREUR du jardin de Muscari !

Tenir les enfants de moins de 12 ans éloignés de l'écran svp, ainsi que toute personnes à problème cardiaque.
Si vous même ou des enfants présentez un symptôme suivant : vertige, trouble de la vision, contraction des yeux ou des muscles, pertes de conscience, trouble de l'orientation, mouvement involontaire ou convulsion, veuillez cesser immédiatement de consulter ce blog et consultez un médecin. Je décline toute responsabilité.


*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Bon, Mlle Brindille a insisté sur le fait de mettre des tas de photos, alors c'est parti : la valse des photos moches : 

rhtb_009

Donc là nous avons mon entrée [hem, Brindille est-ce que tu crois que c'était une bonne idée de montrer nos horreurs?]
On peut voir qu'effectivement, c'est bien chez moi et non chez la voisine, je ne triche pas, car on voit dans le fond du jardin, la cabane de Mr !
Bon vous me direz pas de quoi fouetter un chat, (dommage, j'avais 2 mots à dire à celui qui vient me retourner mes semis au potager), c'est pas si affreux que ça. C'est vrai qu'en réalité c'est quand même bien plus moche qu'en photo...et puis vous n'avez pas les odeurs en prime !
Et  avec cette prise de vue je ne prends pas trop de risque !

rhtb_005

Voici donc la même chose mais cette fois-ci de face.
Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Quelle laideur !!
J'ai honte, m'envoyez pas des cailloux pour me lapider...
A croire que tous les gens de la commune ont décidé de se servir de mon entrée comme d'une déchetterie ! Non, non, il n'y a que les affaires de la famille Muscari ! hem...

Alors qu'avons nous là, rapprochons nous un peu...

rhtb_006

Le tourillon torillon machin EDF que l'on déplace un peu partout dans le jardin a atterri ici, ce qui signifie que ses heures sont comptées!
Des cartons, palettes, pots cassés : direction la déchetterie, bonjour le camp de manouche (sans vouloir les offenser bien évidemment).
Par contre je garde le sac de terreau (Chéri, c'est toi qui a eu la flegme de l'amener jusqu'au jardin? Gnn?)
....................("bobine", ça y est j'ai trouvé !)

Et ensuite ?

rhtb_008

O mon Dieu...
Bon... nous avons :
- des pots moches en béton que quelqu'un s'est évertué à vouloir repeindre (ah bon? c'est moi ??)
- des plantes crevées (en même temps elle reviennent du cimetière, les gens jetent vraiment n'importe quoi dans la benne...)
- la caisse ROUGE (mmm...qu'elle est belle !) à verre : ben oui, c'est peut être pas terrible chez moi, mais tout le monde peut constater que je fais le tri sélectif : carton-bois-verre
- des dalles gravillonnées très moches des années 90
- la basket à mon fils qu'il cherchait depuis hier (ben tiens)

Voilà donc mon taudis entrée.
Il va donc falloir que je retrousse mes manches et que je trouve comment aménager ce petit espace afin de le rendre plus accueillant (en même temps, le fait de me rendre juste à la déchetterie va le rendre plus accueillant, j'vois pas pourquoi je devrai me casser plus la gnognotte !)
Bien, j'espère que vous êtes toujours là (ah, on me dit que je suis à l'origine de 2 syncopes et 4 crises de vomissement...sig).
Surtout ne ratez pas le prochain épisode : je relooke mon entrée !!!

Et pour vous alors, ça donne quoi les points noirs du jardin ?
Ah, ah..on fait moins les fiers, là;
on la ramène moins, hein ?!!!

Et pour admirer comment ça se passe chez Mlle Brindille va donc faire un tour par ici !